Récits d'ONG

retour sur la liste des récits

Le foyer des adolescents d’Antsirabe

Le foyer de jeunes garçons adolescents des Enfants du Soleil s’est ouvert à Antsirabe en 2013. Grâce à l’aide de la Fondation Cécile Barbier de La Serre, la construction de ce foyer a démarré en 2012 et les jeunes ont pu s’y installer 10 mois plus tard.

La maison accueille 13 jeunes garçons qui ont quitté leur village d’enfants. Ils ont ainsi ont franchi un pas vers plus d’autonomie et ont libéré de la place pour accueillir d’autres enfants dans le village. Le terrain comporte un bassin de pisciculture et un jardin potager.

Les travaux ont démarré en novembre 2012 avec la participation de plusieurs jeunes de l’association en formation professionnelle de maçonnerie.

Le foyer est occupé par 13 jeunes et leurs 2 éducateurs. Âgés de 16 et 21 ans, les jeunes vont à l’école ou sont en formation professionnelle. Ils vivent ici la dernière étape au sein de l’association Les Enfants du Soleil avant leur réinsertion dans la société malgache, autonomes !

Le travail à la maison est programmé pour chacun : réfectoire, dortoir, cuisine, jardin. Les jeunes décident eux-mêmes du programme hebdomadaire. Il existe une grande entraide et les remplacements se font sans difficulté. Les disputes se règlent par la discussion. Le lever est à 5h et il faut faire le ménage avant de partir travailler.

Celui qui gagne de l’argent le partage entre argent de poche, aide à sa famille et épargne.

En dehors de leur activité scolaire ou professionnelle, les jeunes restent à la maison et sortent 2 heures le dimanche. Ils se divertissent avec des jeux de ballon, un peu de télévision, de babyfoot…

Le couple d’éducateurs est très motivé et très conscient de son rôle vis-à-vis des jeunes qui lui sont confiés. Le maître mot est la confiance qu’ils cherchent à établir avec eux, dans une ambiance familiale pour atténuer les troubles ressentis dans leur vie passée.

Une préoccupation importante des éducateurs consiste à les préparer à leur avenir, leur embauche et leur vie future autonome… « une main de fer dans un gant de velours » pour les aider à se trouver des repères.