retour sur la liste des actions

Partager cette action

0 Partages

Lutter contre la malnutrition des enfants de moins de 5 ans et des femmes enceintes et allaitantes

Haïti

Ce projet porté par Initiative et Développement (ID) s’est déroulé d’avril 2013 à octobre 2015 dans les départements du nord-ouest d’Haïti de Jean Rabel et Bombardopolis, où sévit une malnutrition aiguë des enfants de moins de 5 ans et des femmes enceintes et allaitantes, plus importante que dans le reste du pays en raison des faiblesses structurelles sanitaires et de la récurrence de grandes sécheresses.

Le projet s’articule autour de trois axes :

  1. Renforcer l’éducation et la mobilisation communautaire sur le suivi nutritionnel et la détection de la malnutrition

Des séances de sensibilisation et de dépistage de la malnutrition sont organisées par les agents communautaires de santé (ACS) : 55 agents autour des 6 centres de santé, complétées par des visites à domicile.

Six clubs d’allaitement maternel exclusif ont été créés, réunissant chacun une quarantaine de femmes, sous la direction d’une femme leader choisie par la communauté.

ID accompagne ces ACS et ces femmes leaders et leur fournit une indemnité, compensant leur temps passé. Trois salariés locaux d’ID y participent : une infirmière, un animateur psychosocial et une animatrice relais communautaire

2. Assurer le suivi nutritionnel et materno-infantile des enfants de moins de 5 ans et des femmes enceintes et allaitantes dans les centres de santé

Dans 6 centres de santé de la zone, des compléments alimentaires adaptés sont distribués et des indemnités sont allouées aux personnels soignants pour tenter de les remobiliser. Du matériel médical et des médicaments sont également fournis par ID dans les centres.

Le but est d’enrayer le cercle vicieux : faible fréquentation des centres car manque de confiance de la population, peu de recettes, peu de médicaments, baisse de fréquentation et découragement du personnel qui demande son intégration au ministère de la Santé.

ID achète et aide à distribuer des compléments alimentaires adaptés, le matériel médical et les médicaments et verse des indemnités au personnel de santé et aux centres de santé, dont l’utilisation est contrôlée.

3. En complément de ce programme, un bilan de santé est mis en place dans 44 écoles :

  • examen de vue
  • éducation nutritionnelle préventive,
  • hygiène.

Les choix effectués pour mener ce projet vont dans le sens de la pérennité : remplacement de compléments alimentaires venant du PAM par des produits locaux, travail avec des relais communautaires, changement de comportement des mères, etc.

La Fondation soutient les projets d’Initiative Développement depuis 2011.