retour sur la liste des actions

Partager cette action

Les chiffres clés

990 000

enfants non ou peu scolarisés dans le Nord Kivu

37 500 €

Budget de construction du Centre de rattrapage scolaire

Un Centre de rattrapage scolaire pour les enfants de plus de 10 ans

RD Congo SOS Enfants

Mangina est une commune rurale d’environ 68 000 habitants dans la province du Nord Kivu, à l’est de la République Démocratique du  Congo. Le taux de scolarisation tend à croître en RD Congo mais la situation reste alarmante dans le Nord Kivu : touchée par des conflits armés depuis des décennies, cette province souffre d’une destruction du tissu économique et du système éducatif.

  • 40 % des enfants ne sont pas scolarisés,
  • 1 328 866 jeunes de plus de 15 ans et adultes sont analphabètes.

Des enfants de plus de 10 ans n’ont pas eu la chance d’aller à l’école ou de terminer le cycle primaire. Les raisons en sont multiples : la pauvreté a empêché leurs parents d’assumer la charge des frais scolaires ; les conflits ethniques ont obligé les familles à fuir leur milieu d’origine.

Le Centre de rattrapage scolaire permet, grâce à un programme adapté, de réaliser un parcours primaire en 3 ans au lieu de 6. Pour donner un enseignement de qualité à ces enfants, ils sont accueillis dans des classes de moins de 30 élèves. L’enseignement est réalisé en français (la région est très francophone). Ces classes peuvent également être utilisées pour des cours d’alphabétisation pour adultes.

Actions

En 2017, 4 500 familles ont remis chacune 1 $ pour manifester leur volonté d’accompagner leurs enfants sur le chemin de l’école en participant au fonctionnement du futur Centre de rattrapage scolaire, qui sera totalement pris en charge par les familles. Les parents veulent donner de l’espoir à leurs enfants confrontés à la guerre depuis leur naissance. Sans espoir d’un avenir meilleur, les jeunes tombent dans la délinquance ou rejoignent des groupes armés.

Un vaste terrain a été acheté sur lequel ont été construits le Centre de rattrapage scolaire et un Centre d’apprentissage des métiers. Les premiers élèves ont été accueillis en septembre 2019.

L’école ouvre ses portes chaque jour de 8 h à 13 h. Les cours d’alphabétisations pour les adultes, en priorité les femmes, se déroulent dans ces locaux de 6 h à 8 h.

Bénéficiaires

63 élèves, 41 garçons et 22 filles sont répartis dans 3 classes. Les inscriptions sont encore ouvertes pour accueillir d’autres élèves, l’école pouvant en accueillir une centaine.

Parmi eux se trouve Charité, 16 ans. Au décès de son père, il a abandonné l’école à 8 ans en deuxième année du primaire. Sa mère, qui essaie de faire vivre sa famille avec son petit commerce d’huile de palme, a répondu au souhait de son fils de retourner à l’école.

A 13 ans, Elisée fait son entrée au premier niveau. Le divorce de ses parents l’a amenée chez un oncle qui ne pouvait pas prendre en charge sa scolarité.

La Fondation a participé à la construction du Centre de rattrapage scolaire pour un montant de 12 000 €.

Les travaux de construction du Centre de rattrapage scolaire ont commencé en avril 2019