retour sur la liste des actions

Partager cette action

Les chiffres clés

91 élèves

répartis en 3 niveaux dans 3 classes, dont 2 en dur et 1 en paillote

13 102 €

coût de construction de la salle de classe

Construire et équiper une salle de classe d’école primaire

Niger Matins du Soleil

Contexte

Avec le taux de fécondité le plus élevé au monde (7,5 enfants par femme en 2012), l’âge moyen du Nigérien s’élève à 15 ans. Bien que l’école soit gratuite et obligatoire, tous les enfants n’y vont pas car tous les villages n’en possèdent pas. Quand l’école existe, elle est soumise à de nombreuses difficultés :

  • le sous-équipement en infrastructures d’accueil : cantine, point d’eau, salles de classe, dortoir, latrines ;
  • l’insuffisance du nombre de manuels scolaires,
  • le manque de formation des enseignants et de dynamisme des structures de gestion des écoles,
  • l’absence d’éclairage dans les écoles,
  • dans le nord du Niger, le nomadisme de la population ne facilite pas la scolarisation des enfants.

Pour contribuer à réaliser les objectifs de l’État du Niger en matière de scolarisation des enfants, notamment dans les zones rurales, Matins du Soleil et ses partenaires financent la construction et l’équipement de salles de classe dans le nord du Niger.

Dans ce cadre, l’école primaire de Goofat Ntamadé vient de bénéficier d’une seconde salle de classe en matériaux définitifs.

Le village de Goofat Ntamadé, situé à 20 km au nord-ouest d’Agadez, abrite une population de plus de 2000 habitants. Les principales activités économiques sont le jardinage ou maraîchage, l’élevage des petits ruminants et le petit commerce.

Actions

Une mission d’information, de sensibilisation et de mobilisation des acteurs a été organisée dans le village.

Ensuite, la mission d’implantation a consisté à faire le tour du terrain destiné à accueillir l’ouvrage et s’assurer qu’il ne court aucun risque d’affouillement des eaux de pluie.

Après la phase d’implantation, des manœuvres locaux ont ramassé du gravier et du sable pour les besoins de travaux. Le maître maçon a sensibilisé le comité local sur la qualité du gravier et du sable qui doit être conforme aux prescriptions techniques des travaux.

La main d’œuvre qualifiée a été recrutée à Agadez, elle se composait de 12 personnes : maçons, ferrailleur, briquetier, menuisier-peintre…

Une fois la salle de classe construite, elle a été équipée de

  • 25 tables bancs pour les élèves,
  • 1 bureau pour l’instituteur,
  • 2 chaises,
  • 1 armoire pour ranger les fournitures, manuels et autres matériels pédagogiques.

A la fin des travaux, une réception technique a été réalisée pour vérifier la conformité des travaux avant le repliement du chantier. Par souci environnemental, tous les déblais de chantier ont été ramassés et les carrières creusées remblayées.

Pour la réception officielle du bâtiment, beaucoup de parents se sont réunis à l’école pour exprimer leur joie ; tous les leaders et responsables communaux étaient au rendez-vous.