retour sur la liste des actions

Partager cette action

0 Partages

Les chiffres clés

537

enfants bénéficient des cantines,
dont 281 filles et 256 garçons

17 314 €

Coût des vivres pour les 5 écoles

2 500

kilos de riz distribués en 2019

400

litres d’huile distribués en 2019

Approvisionner 5 cantines scolaires dans la région d’Agadez

Niger Matins du Soleil

Les zones pastorales de la région d’Agadez, au nord du Niger, connaissent une déperdition très préoccupante des effectifs scolaires, bien que l’école soit gratuite et obligatoire. Elle a plusieurs causes :

  • le nomadisme des parents et l’éloignement de l’école des aires de pâturage ;
  • la réticence des parents d’envoyer les enfants à l’école, particulièrement les filles ;
  • le manque des cantines scolaires,
  • la présence pléthorique d’enseignants contractuels,
    parfois sans formation initiale ;
  • l’insécurité résiduelle due aux conflits armés voisins.

Le Programme mondial de l’alimentation (PAM) qui fournissait de la nourriture aux cantines scolaires s’est désengagé par la réduction des rations et l’abandon de certaines écoles.

Les associations de parents d’élèves et les comités de gestion sont partenaires dans la cogestion des écoles, même si leur intervention reste limitée par manque de moyens financiers et capacité technique limitée. L’État et les collectivités locales n’ont pas les ressources nécessaires pour maintenir les élèves dans le système éducatif.

Soucieuse de cette situation, l’association Matins du Soleil, en collaboration avec les collectivités locales du Niger, approvisionne en vivres des écoles primaires des zones nomades. Ce soutien améliore le taux de scolarisation en rendant les élèves indépendants de leurs parents qui sont souvent en déplacement, à la recherche de pâturage ou d’eau.

ACTIONS

Une première rencontre de tous les acteurs est organisée pour

  • informer et sensibiliser les parents, les responsables des écoles et les maires des communes sur la provenance, le contenu et l’impact du soutien en vivres destiné aux cantines ;
  • évaluer les besoins alimentaires,
  • organiser la logistique,
  • garantir l’engagement des parents.

Les cantines scolaires offrent 3 repas par jour ouvrable à tous les élèves des 5 écoles concernées. La dotation en vivres renforce les apports fournis par les comités de gestion des écoles.

La réception des vivres fait l’objet d’une cérémonie officielle par les autorités communales et les parents des élèves. Plusieurs interventions insistent sur la nécessité de renforcer la scolarisation des enfants et cherchent à sensibiliser les parents sur l’importance de l’école pour l’avenir de leurs enfants.

 

5 cantines soutenues en 2019

  • Ecole de Kerboubou

Situé à 25 km à l’ouest de la ville d’Agadez, le village de Kerboubou compte plus de 1000 habitants ; l’activité principale est l’élevage.

L’école primaire a été créée en 1984 et dispose de 8 classes dont 4 en semi-dur, 2 dortoirs, 1 local magasin et 1 cuisine. 8 enseignants assurent l’encadrement des 180 élèves, 90 filles et 90 garçons répartis en 6 niveaux.

  • Ecole d’Emazlag

Emazlag est situé à 35 km au nord-ouest d’Agadez et rassemble plus de 500 habitants ; les activités principales sont l’élevage des petits ruminants et le maraîchage.

L’école a été créée en 2013 et dispose 4 classes en matériaux définitifs ; 4 enseignants encadrent 105 élèves, dont 56 filles et 49 garçons.

La Fondation a déjà soutenu la cantine d’Emazlag en 2018.

  • Ecole de Goofat Ntamadé

Le village de Goofat Ntamadé est situé à 20 km au nord-ouest de la commune urbaine d’Agadez. Sa population est estimée à plus de 2000 habitants. Les principales activités économiques sont le jardinage ou maraîchage, l’élevage des petits ruminants, le petit commerce et caravanier.

L’école primaire, créée en 2014 à l’initiative des parents, accueille 92 élèves – 53 filles et 39 garçons – répartis dans 3 salles de classe, dont 2 en matériaux définitifs et une paillote. La Fondation a financé la construction d’une salle de classe en 2018. L’école dispose d’une cantine approvisionnée et gérée par le comité des parents d’élèves, avec un complément en vivres fourni par Matins du Soleil.

  • Ecole de Goofat Takaradeyt 

Située à 22 km d’Agadez, l’école de Takaradeyt a vu le jour en octobre 2007. Elle compte 4 classes, 1 cuisine, 1 magasin et 4 latrines.

Cette école laïque regroupe des enfants des hameaux environnants. 102 élèves sont encadrés par 4 enseignants et un manœuvre. La population dynamique n’a ménagé aucun effort pour faire fonctionner l’école malgré les difficultés rencontrées, telles que l’insuffisance de livres et de fournitures scolaires, le mauvais état des bâtiments, le manque de réfectoire et de logements pour les enseignants…

  • Ecole de Tamechit

Situé au cœur du massif de l’Aïr, à 215 km au nord-ouest d’Agadez, le village de Tamechit compte plus de 1000 habitants. Construite en 2012, l’école comprend 2 classes en matériaux définitifs. L’extension des classes, de la cuisine, la construction de latrines, d’un réfectoire, d’une clôture et d’un puits scolaire seraient nécessaires.

L’école compte 58 élèves, dont 26 filles et 32 garçons, répartis en 4 niveaux et encadrés par 3 enseignants. La Fondation a déjà soutenu la cantine de Tamechit en 2016.