retour sur la liste des actions

Partager cette action

Les chiffres clés

2 482

familles ont été formées et sensibilisées depuis le démarrage du projet

56 %

des familles sont équipées de latrines en 2018
(17 % au début du programme)

2000

élèves ont bénéficié d’ateliers de sensibilisation organisés par 60 maîtres et membres de comités de parents qui ont été formés depuis le début du programme

Améliorer l’assainissement et l’accès à l’eau potable à Thomonde

Haïti Inter Aide

Contexte

Les sections rurales de la commune de Thomonde dans le massif des Montagnes Noires sont parmi les plus isolées et démunies d’Haïti : 87 % des familles y vivent avec moins de 2 $ par jour. L’agriculture est la principale source de revenus mais la dégradation des sols limite fortement la production. La population dispose d’accès aux services de base (santé, eau potable et assainissement) bien en-deçà de la moyenne nationale : à Thomonde, seuls 10 % des habitants ont accès à une source d’eau élémentaire.

Les activités hygiène, assainissement et eau potable ont démarré à Thomonde fin 2014, pour répondre à des demandes répétées de familles de cette commune, à la suite des actions menées dans la zone voisine de Boucan Carré : après l’intervention d’Inter Aide, la couverture en latrines y a progressé de 4 % à 70 % ; avant le démarrage de ce programme, le taux moyen d’épisodes diarrhéiques était particulièrement élevé chez les enfants de moins de 5 ans.

Objectifs

Inter Aide ambitionne de parvenir à une couverture latrinale d’au moins 80 % à la fin du programme et, plus généralement, d’améliorer les pratiques d’hygiène, d’assainissement et d’accès à l’eau potable pour les 2 840 familles (près de 13 500 personnes) des sections rurales de Thomonde. Ainsi elles subiront moins de maladies hydriques et amélioreront durablement leur état de santé.

L’enjeu est de mettre en oeuvre une démarche participative : répondre à la demande des familles en les responsabilisant sur la gestion des latrines construites, tout en les sensibilisant sur l’importance du lavage des mains et du traitement de l’eau à domicile.

Actions

L’initiative doit toujours venir des familles qui souhaitent améliorer leurs conditions de vie. Cette approche garantit que la localité porte son projet de latrines et qu’Inter Aide ne se positionne qu’en appui. Elle favorise l’appropriation, donc la pérennité des résultats. A la suite de la demande des familles, l’équipe du programme réalise des enquêtes domiciliaires dans chaque foyer pour établir un diagnostic précis de la situation sanitaire (connaissances et pratiques d’hygiène, équipements sanitaires).

L’appui du programme se décline ensuite en plusieurs actions :

  • ateliers de sensibilisation pour améliorer durablement les comportements en matière d’hygiène : lavage régulier des mains avec du savon ou de la cendre, arrêt de la défécation à l’air libre, traitement de l’eau de boisson par chloration ;
  • appui pour réaliser des latrines individuelles : les familles ont la responsabilité de creuser le trou, d’apporter les matériaux naturels et de construire l’abri des latrines (environ les deux tiers du coût total) ; la couverture en latrines est de 56 % fin 2018 pour l’ensemble de la zone d’intervention, 1340 dalles ont été construites depuis le début du programme.
  • sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiène des élèves et des enseignants dans les écoles primaires : très peu d’équipements sont disponibles et ils sont pour la plupart mal gérés ; 60 maîtres et membres des comités de parents ont été formés depuis le début du programme ;
  • implication des acteurs locaux dans la gestion et l’entretien des aménagements et la diffusion des bonnes pratiques : en 2018, 4 maçons ont participé à un chantier de captage et ont ainsi été formés à la construction d’un ouvrage hydraulique ; 7 marchandes de chlore ont été soutenues par le programme.

La Fondation finance ce programme depuis 2015 et lui a alloué 20 000 € en 2017, renouvelés en 2018.

Un animateur évalue les connaissances d’une élève