retour sur la liste des actions

Partager cette action

0 Partages

Les chiffres clés

5

centres gérés par Ahli : 1 centre d’accueil de jour, 1 centre hébergement permanent, 1 centre de formation, 1 centre d’écoute et 1 centre hébergement d’urgence

180

enfants et jeunes de 7 à 21 ans pris en charge par Ahli en 2016

Aider les enfants des rues de Taroudant

Maroc Ahli

L’association Ahli vient en aide aux enfants et aux jeunes en rupture avec leur famille qui vivent dans la rue à Taroudant.

L’équipe mobile composée d’éducateurs de rue expérimentés assure une présence régulière sur le terrain à travers des maraudes effectuées sur les lieux d’activité des enfants et des jeunes en rupture. Ses interventions se basent principalement sur deux actions :

  1. Programme « INKAD »
    L’équipe mobile va à la rencontre de son public cible six jours par semaine à partir de 19h à l’aide d’une voiture bien équipée (premiers soins, outils de prévention …)
  2. Programme « ANAFINE »
    Les éducateurs de rue sur motocycles vont chacun de leur côté dans les quartiers et points noirs de Taroudant. Ils complètent le travail effectué en voiture en intervenant dans les zones les moins accessibles.

Les actions de ces équipes sont

  • préventives : support, accompagnement, médiation ;
  • de service : sensibilisation, orientation, information, écoute, distribution de produits alimentaires, de vêtements, de matériel socio-sanitaire.

Au cours de ces dernières années, l’équipe de travail de rue a suivi diverses formations pour renouveler les approches et améliorer la qualité des interventions.

En 2015, 1200 interventions ont été effectuées, parmi lesquelles 612 actions de prévention et 583 actions de service.

La Fondation a financé en 2016

  • la totalité des formations,
  • la moitié des salaires et charges sociales,
  • la totalité des frais de fonctionnement des véhicules,
  • une partie de l’aide vestimentaire, la totalité des médicaments et la moitié des sommes allouées au soutien des familles.

Le reste du budget est financé notamment par des subventions du ministère de la Solidarité.