Partenaires ONG

retour sur la liste des partenaires ONG

Les Enfants du Soleil

De la rue à l’espoir… Aider les enfants malgaches à se construire un avenir à Madagascar

L’association Les Enfants du Soleil (EDS) apporte aide et assistance aux enfants en situation très difficile à Madagascar. Elle s’intéresse en tout premier lieu aux enfants qui, sans lien avec leur famille, vivent dans les rues des grandes villes. Son objectif est de réinsérer ces jeunes dans la société pour les aider à devenir des citoyens responsables.

Les enfants des rues sont accueillis dans les centres d’accueil et d’écoute (CAE) par des éducateurs qui tentent de les réinsérer dans leur famille en apportant aide alimentaire, suivi scolaire, médical et psychologique.

Villages d’enfants, cantines scolaires et Centres d’Aide au Travail pour des mères abandonnées

Si cela s’avère impossible et dans le cadre d’une « Autorisation de Placement Provisoire » délivrée par un juge malgache, les enfants sont orientés vers les villages construits par l’association. Ils y sont accueillis dans un foyer de type familial où un couple, voire une mère et une aide familiale, encadrent en permanence une quinzaine d’enfants. Jusqu’à leur majorité, ils y reçoivent une éducation proche de celle d’un jeune Malgache vivant dans une famille aux revenus modestes, mais demeurée unie. Ils suivent une scolarité normale, bénéficient d’une formation professionnelle et peuvent compter sur l’appui de l’association pour réussir leur entrée dans le monde adulte.

EDS se penche aussi sur le sort de femmes abandonnées dans la rue avec leurs enfants, amenées à se prostituer, mendier ou fouiller les poubelles pour survivre. Dans des Centres d’Aide par le Travail (CAT), elles trouvent des repas, un toit et la possibilité de suivre une formation professionnelle pour trouver un emploi dans un atelier artisanal et reprendre ainsi une place digne dans la société. Les CAT comprennent des crèches pour accueillir leurs enfants, en général très jeunes.

Par ailleurs, à Tuléar, à Fianarantsoa et Antsirabé, l’association prend en charge le fonctionnement de cantines scolaires et participe éventuellement aux frais de scolarité.

EDS déploie ses actions dans plusieurs villes de Madagascar

  • Tananarive : le siège de la délégation permanente, deux villages, un CAE, un CAT, un foyer d’adolescents pour les garçons et un foyer d’adolescentes pour les filles ;
  • Antsirabe : un village, un CAE, deux CAT, un foyer d’adolescents pour les garçons et un foyer d’adolescentes pour les filles, des cantines ;
  • Fianarantsoa : deux villages, un CAE, un CAT, un foyer d’adolescents pour les garçons et un foyer d’adolescentes pour les filles, des cantines ;
  • Tamatave : un village, un CAE, un foyer d’adolescents pour les garçons et un foyer d’adolescentes pour les filles ;
  • Tuléar : trois cantines scolaires.

En France, EDS ne rémunère aucun permanent. La direction est assurée par une vingtaine de bénévoles qui prennent à leur charge leurs dépenses, dont leurs missions à Madagascar. Les frais de fonctionnement du siège sont ainsi très limités.

A Madagascar, l’association emploie plus de 160 personnes : encadrement, chefs de foyers, de CAE, CAT, cantines, éducateurs, enseignants, assistantes sociales, etc.